L'appartenance a une chorale est une chose merveilleuse, elle permet, avec ses moyens propres, sans compétence musicale particulière, de construire, ensemble, quelque chose de beau.

Il faut réaliser néanmoins que cet objectif n'est possible que si chacun tient sa place, réellement, et assume sa voix. Quoi de plus laid, dans les chorales, que les démarrages de chants dans lesquels on sent que chaque chanteur compte un peu sur le voisin pour lui donner la note juste et démarrer ! Ce qui donne au final des démarrages séquences, flous, dans lesquels on compterait presque le nombre de voix dans le pupitre... bref, tout sauf de la musique !

Pour que chacun puisse mieux comprendre et assumer son rôle dans le groupe, le chef de choeur a imagine de créer des "petits choeurs".

Bien entendu, les petits choeurs ne sont facultatifs, et ouverts aux seuls choristes présents régulièrement aux répétitions.

Par rapport a l'objectif décrit, nul besoin de retenir des oeuvres complexes, les chants faciles suffisent a montrer la difficulté et a valoriser ce travail individuel.

Selon les années, la forme des "petits choeurs" peut être différente:

  • Parfois il s'agit de chants, de 2 a 4 voix, avec 3 choristes par pupitre; ce chiffre "3" permet, au sein même de ce petit pupitre, un travail d'écoute mutuel et d'attention à la voix de l'autre, en plus, bien sur, de l'écoute globale de "ce qui se passe dans le choeur".
  • Parfois il s'agit de chants a "1 par voix", plus exigeant individuellement et collectivement, par l'écoute des autres voix absolument nécessaire pour une réalisation harmonieuse;
  • le chef de choeur, selon les groupes et les années, participe ou non au début du travail, mais est toujours présent a la fin de la mise en place.

L'objectif des petits choeurs n'est donc pas le concert, même si rien n'exclut que certains y participent ! Chaque groupe présente à la chorale complète ("en privé", sans autres auditeurs) son travail lors d'une soirée spéciale du groupe.

 



Chœur du Balory